Étude du corpus de gobeleterie issu de la fouille du Château-Neuf à Laval (Mayenne)

En 2016 une étude du verre mis au jour lors d’une fouille archéologique préventive sur le site de Château-Neuf à Laval (53) a été réalisée pour le service archéologique de la ville.

Le corpus était principalement constitué de gobeleterie (verres à boire, bouteilles) et de tessons de verre plat provenant de vitres. Il a permis de “mettre en lumière un ensemble de verres à pied du début du 17ème siècle de qualité et au formes diversifiées”. Ces verres à boire illustrent le degré de raffinement de la famille de La Trémoille et de sa capacité à s’approvisionner en verre de qualité. Les rares fragments de verre plat découverts permettent de rendre compte du niveau de confort dont bénéficiaient les occupants du château.

Les bouteilles de 18-19 siècles mises au jour dans des couches liées à l’abandon ou la démolition de bâtiments témoignent de la démocratisation du verre dans les maisons. En effet, les évolutions techniques et la mécanisation des procédés ont alors permis d’abaisser le prix du verre.

Comments are closed